Posts Tagged ‘jpgf’

De petits éco-citoyens sur le site de Fosses – Vallée de l’Ysieux

30 avril 2010

Depuis l’année 2008-2009, ARCHÉA a noué un partenariat avec le Parc naturel régional Oise-Pays de France sur des projets scolaires. La parc a en effet lancé des programmes d’action pédagogique appelés « Les petits éco-citoyens du parc« . L’objectif est de sensibiliser des classes issues du territoire du Parc à leur environnement et notamment aux ressources naturelles du territoire. La vallée de l’Ysieux étant située dans le Parc, il a semblé naturel de pouvoir faire découvrir aux élèves les richesses de son patrimoine céramique.  

Deux solutions étaient proposées cette année ainsi que l’année dernière : une découverte en classe sous la forme d’une animation hors les murs – ce fut le cas cette année à l’école Paul Eluard de Creil – ou bien une visite sur place comme ce fut le cas ce mardi avec l’école Calmette de Verneuil-en-Halatte.

Cette semaine, les enfants ont donc été accueillis à la salle Delambre au village de Fosses. Ils ont pu rencontrer les archéologues de la JPGF qui leur ont présenté les fouilles archéologiques menées sur place ainsi que le travail d’étude des céramiques. Le tout a été ponctué d’une balade dans la vallée à la recherche de la rivière et la réalisation par chacun de sa poterie en argile, à la manière des hommes du Néolithique.

Publicités

La réponse au Cekoidonc d’Avril

22 avril 2010

Cet objet bien mystérieux ne vous a pas beaucoup inspirés.  Il faut dire qu’il est bien compliqué pour un non spécialiste.  Tout d’abord la question des matériaux : il s’agissait principalement d’os (la couleur claire), comportant deux rivets en métal. L’os est une matière dure animale qui est imputrescible et facile à travailler et faisait donc la joie des artisans gallo-romains et médiévaux (les tabletiers) pour servir de matière première à toutes sortes d’objets (aiguilles, dés, manches de couteaux…).  Contrairement au métal, une fois taillé, l’objet en os ne peut être retravaillé : c’est pourquoi il se retrouve au dépotoir (le lieu de fouille préféré des archéologues !) lorsqu’il est  cassé. Il se conserve  très bien dans le sol et il est donc fréquemment retrouvé en fouille. Ces fragments d’objets en os sont ainsi étudiés par des spécialistes de cet artisanat, et parfois les archéozoologues (qui étudient les os d’animaux), peuvent en reconnaître l’animal d’origine.

Cet objet a été retrouvé dans un des anciens ateliers de potiers de Fosses-Village fouillés par l’association JPGF. Un des anciens fours de potier a servi de tessonnière, c’est-à-dire de dépotoir à poteries ratées au cours de la cuisson (en photo ci-dessous). On pense que cet objet retrouvé au milieu de ces détritus est le placage du manche d’un couteau datant du XIIIe siècle. Peut-être un couteau qui a servi d’outil au potier ?

Cliché JPGF

Il s’agit en tout cas d’une très belle démonstration du couteau de Lichtenberg : un couteau sans lame auquel il ne manque que le manche. Les archéologue sont des logiciens de l’absurde parfois…

A bientôt pour un prochain Cekoidonc qui sera sans doute plus facile.

La réponse au Cékoidonc? de février

22 février 2010

C’est avec un tout petit peu de retard que nous vous donnons la réponse  à  l’énigme du mois qui semble avoir laissé circonspects beaucoup d’entre vous. D’autres ont trouvé très vite, mais c’était dans la catégorie « professionnels de la profession ».

oui, oui, c'est bien de la terre et du bois

Ce qui a peut-être troublé, c’est qu’il s’agissait d’un fragment et non d’un objet à part entière. C’est en effet un morceau de torchis dans lequel se trouve encore son clayonnage en bois : mais si, vous savez, cette terre mélangée de paille que l’on applique sur un mur fait de tressages de bois. Pour être conservé d’aussi belle manière, il a en réalité été brulé, sans doute au cours d’un incendie, chose fréquente avec ce type de construction en bois. Il a été retrouvé avec d’autres détritus carbonisés au fond d’un silo creusé dans le sol, sur un site d’exploitation agricole d’époque carolingienne située à Baillet-en-France. Les archéologues de l’association JPGF, qui ont effectué les fouilles, sont même parvenus à déterminer l’essence du bois : il s’agit de branches de chênes et de noisetiers, fréquemment utilisés pour le clayonnage.

Tous les étés, de tels murs sont fabriqués ou restaurés sur le site archéologique d’Orville.

Un jeune archéo en pleine pose de torchis (cliché JYLacôte)

Si jamais vous voulez tester chez vous, vous trouverez un mode d’emploi ici.

A bientôt pour un nouveau Cékoidonc? !!

Les journées du patrimoine 2009

14 septembre 2009

Copie de A5 JEPSamedi 19 et dimanche 20 septembre, le patrimoine fera sa rentrée avec la 26ème édition des Journées européennes du patrimoine.

090602_036458

(c) Jean-Yves Lacôte

 

 

Et voilà le programme !

– à Louvres : visites exceptionnelles du chantier de construction du nouveau musée (ouverture 2010). Le musée actuel (tour Saint-Rieul) sera également ouvert pour la dernière fois avant le transfert des collections dans le nouveau bâtiment. Samedi et dimanche, de 14h à 19h à la tour Saint-Rieul (rue des Deux Eglises) ; visites libres du musée actuel ; pour les visites du chantier, départ depuis le square de Saint-Rieul toutes les heures en fonction de l’affluence (groupes de 15 personnes maximum) à partir de 14h, dernier départ à 18h.

à Louvres, site du château d’Orville : visites des fouilles archéologiques du château et présentation des travaux d’archéologie expérimentale : constructions en bois et torchis, forge et métallurgie. Samedi et dimanche, de 14h à 18h, site du château d’Orville, chemin d’OrvillePhotos 014

à Fosses : le jeu de plateau géant Muséal’Pursuit permet de découvrir de façon ludique et décalée les métiers d’un musée d’archéologie. Dimanche de 10h à 18h devant l’église Saint-Étienne de Fosses village.

L’Espace Germinal de Fosses organise également un marché de potiers avec animations, un concert à 14h30 dans l’église Saint-Etienne, des visites, et un campement gaulois pour découvrir l’artisanat par de vrais Gaulois en costumes qui feront des démonstrations !Fouille Fosses 08092009 008 Programme complet ici : Fossesjourneepatrimoine

L’association d’archéologie JPGF de Villiers-le-Bel présentera la fouille en cours, à côté de l’église saint-Etienne de Fosses, où des témoins de l’activité potière médiévale dans la vallée de l’Ysieux ont été à nouveau découverts, et proposera une exposition sur les découvertes de céramiques gallo-romaines dans la vallée accompagnée d’une projection et une opération  » portes ouvertes » autour du travail de restauration de céramiques. 

Renseignements : 01 34 72 10 84 ou 85 ; archea-info[a]roissy-online.com