Le projet ARCHEA

En 2010, un nouveau musée d’archéologie à Louvres

 

 

C - Agence Bapst & Pantz

C - Agence Bapst & Pantz

 

 

En juin 2008 ont commencé les travaux pour la construction d’un nouvel équipement culturel. Dix-huit mois d’intervention des entreprises sont nécessaires à la construction du gros-œuvre, des couvertures puis des aménagements intérieurs.

 

En coulisses, l’équipe du musée organise le chantier des collections, prépare les activités pour le public et conçoit l’exposition principale. Après livraison du bâtiment et installation des derniers équipements, l’accueil du public sera possible dès mai 2010.

Ce nouveau musée d’archéologie présentera l’histoire du Pays de France à travers les vestiges mis au jour par les archéologues dans l’est du Val d’Oise. Tout au long de l’année, les visiteurs pourront compléter leur visite par des expositions temporaires, ateliers, visites théâtrales, projections et rencontres, conçues à destination d’un public en priorité jeune et familial. 

 

 

Une valorisation cohérente du patrimoine archéologique

ARCHÉA met en valeur deux ensembles archéologiques majeurs :

chantier-de-fouille-a-orvilleLe site archéologique du château d’Orville à Louvres

Assiégé et détruit durant la guerre de Cent ans le château fait l’objet d’une fouille programmée depuis 2001. Ce site, visitable sur rendez-vous, permet de découvrir le travail des archéologues, les vestiges du siège mais aussi les activités quotidiennes du début du Moyen Âge via des reconstitutions.

 

 

 

Animation pédagogique avec les archéologues

Animation pédagogique avec les archéologues

L’ensemble archéologique de Fosses – vallée de l’Ysieux

Une centaine d’ateliers de potiers médiévaux et modernes ont été mis au jour lors les fouilles menées dans cette vallée. Bientôt, des vestiges uniques de cette activité, et notamment un four de potier du XIIIème siècle, seront accessibles au public. Ces vestiges constituent le cœur d’un projet de centre d’interprétation.
 

 

 

ARCHÉA valorise également le patrimoine bâti des communes : églises, anciennes fermes, bâtiments industriels et contemporains, grâce à une signalétique spécifique, et bientôt des animations et des brochures grand public.

 

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la Brochure de présentation du projet.

 

 

 


%d blogueurs aiment cette page :