Posts Tagged ‘Louvres’

Demandez le programme des JEP!

17 septembre 2010

Samedi 18 et dimanche 19, ce sont les 27ème Journées Européennes du Patrimoine. Archéa participe à l’évènement en ouvrant gratuitement ses portes les deux jours de 11H à 18H. Tout au long du week-end, des visites guidées vous permettront de découvrir l’exposition permanente et l’exposition temporaire nouvellement ouvertes au public. De plus, samedi 18 à 16H sera dévoilée l’oeuvre réalisée pour le musée par Jean-Luc Moulène, photographe, en sa présence.

Des animations sont aussi proposées comme chaque année sur le site archéologique d’Orville, ouvert samedi et dimanche de 14h à 18h.

Venez nombreux!

Publicités

Les portes sont ouvertes!

11 septembre 2010

Vous avez pu suivre pas à pas sur ce blog le montage de l’exposition permanente, ses vitrines, ses illustrations, ses maquettes, ses objets, ses films… Vous pourrez désormais découvrir tout cela mis en place au 56 rue de Paris puisque qu’hier, Archéa a ouvert ses portes à ses premiers visiteurs!

Un peu plus de 200 personnes ont pu apprécier le résultat de plusieurs mois de travail, ainsi qu’une exposition temporaire. 

Les premiers avis sont prometteurs, nous n’attendons plus que le vôtre. Venez nombreux!

L’équipe du musée

crédits photo : J.-Y. Lacôte

Réponse au Cekoidonc de Juin

25 juin 2010

Appremment, ce Cekoidonc vous a posé beaucoup moins de difficultés que les précédents. Effectivement, plusieurs ont trouvé la réponse : il s’agissait d’une miche de pain. Elle a été retrouvée au lieu-dit du Bois d’Orville, ce site archéologique situé à proximité du château d’Orville entre Louvres et Goussainville, et qui a fait l’objet de fouilles archéologiques préventives à la fin des années 1990 avant les travaux de la Francilienne.

Cette miche de pain brûlée a été retrouvée en effet au fond d’un silo qui a servi auparavant à stocker des céréales. Ces silos étaient creusés dans le sol, remplis à ras bord de grains puis bouchés et permettaient ainsi de conserver les récoltes aussi longtemps que dans nos silos métalliques ou bétonnés actuels. Après cette utilisation, ce type de silos pouvait servir de dépotoirs. Celui dans lequel a été retrouvée notre miche de pain, dénommé S3511 par nos archéologues, avait été comblé notamment par des céramiques. Celles-ci remontent au IXe siècle ce qui fait penser que le pain datait de la même époque, c’est-à-dire celle de Charlemagne et de ses premiers descendants. La miche avait été déposée en même temps que 3 autres fragments de pains plus petits. Il s’agit, selon les observations des archéologues, d’une pâte au levain, à la mouture fine visible grâce aux petites alvéoles. Il a été brûlé et donc est resté conservé jusqu’à nos jours.

Ce type de découverte, n’est pas très courante mais sans être pour autant exceptionnelle, et ce à toutes les périodes. Cela permet aux archéologues d’en savoir plus sur les habitudes culinaires du Haut Moyen Âge et notamment de faire le lien entre les céréales cultivées et celles consommées sous la forme de pain. Par contre, l’histoire ne dit pas pourquoi le pain est resté trop longtemps dans le four !

Des archéologues à Louvres

31 mars 2010

Des tas de terre et des tranchées parallèles au bord de la RD 317… ces signes ne trompent pas, des archéologues sont bien passés par là !

En effet, la coopérative agricole Capa France va s’installer dans la ZAE du Roncé à Louvres. Avant que les travaux d’aménagement ne commencent, le service départemental d’archéologie du Val d’Oise (SDAVO) a réalisé en mars un diagnostic pour vérifier l’éventuelle présence de vestiges archéologiques. Armés d’une pelle mécanique, pour faire des tranchées, et de truelles, pour la fouille

Diagnostic au Roncé à Louvres

 plus minutieuse, les archéologues « sondent » le terrain.  Cette parcelle se situe en effet au croisement d’anciennes voies de circulation. Malgré cela, peu d’éléments ont été mis au jour. Seuls les vestiges d’une route du XIXe siècle ont été découverts ainsi qu’une fosse de l’époque gauloise, contenant tout de même un ensemble intéressant de meules brisées, de céramiques et de restes d’objets métalliques.

Diagnostic au Roncé à Louvres

Les journées du patrimoine 2009

14 septembre 2009

Copie de A5 JEPSamedi 19 et dimanche 20 septembre, le patrimoine fera sa rentrée avec la 26ème édition des Journées européennes du patrimoine.

090602_036458

(c) Jean-Yves Lacôte

 

 

Et voilà le programme !

– à Louvres : visites exceptionnelles du chantier de construction du nouveau musée (ouverture 2010). Le musée actuel (tour Saint-Rieul) sera également ouvert pour la dernière fois avant le transfert des collections dans le nouveau bâtiment. Samedi et dimanche, de 14h à 19h à la tour Saint-Rieul (rue des Deux Eglises) ; visites libres du musée actuel ; pour les visites du chantier, départ depuis le square de Saint-Rieul toutes les heures en fonction de l’affluence (groupes de 15 personnes maximum) à partir de 14h, dernier départ à 18h.

à Louvres, site du château d’Orville : visites des fouilles archéologiques du château et présentation des travaux d’archéologie expérimentale : constructions en bois et torchis, forge et métallurgie. Samedi et dimanche, de 14h à 18h, site du château d’Orville, chemin d’OrvillePhotos 014

à Fosses : le jeu de plateau géant Muséal’Pursuit permet de découvrir de façon ludique et décalée les métiers d’un musée d’archéologie. Dimanche de 10h à 18h devant l’église Saint-Étienne de Fosses village.

L’Espace Germinal de Fosses organise également un marché de potiers avec animations, un concert à 14h30 dans l’église Saint-Etienne, des visites, et un campement gaulois pour découvrir l’artisanat par de vrais Gaulois en costumes qui feront des démonstrations !Fouille Fosses 08092009 008 Programme complet ici : Fossesjourneepatrimoine

L’association d’archéologie JPGF de Villiers-le-Bel présentera la fouille en cours, à côté de l’église saint-Etienne de Fosses, où des témoins de l’activité potière médiévale dans la vallée de l’Ysieux ont été à nouveau découverts, et proposera une exposition sur les découvertes de céramiques gallo-romaines dans la vallée accompagnée d’une projection et une opération  » portes ouvertes » autour du travail de restauration de céramiques. 

Renseignements : 01 34 72 10 84 ou 85 ; archea-info[a]roissy-online.com

« Ateliers Grands Archéos » : début de l’archéologie expérimentale à Orville

13 août 2009

La campagne 2009 sur le site archéologique d’Orville est lancée ! Elle a débuté le 03 août dernier et s’achèvera en septembre. Une petite équipe d’archéologues a entamé les expérimentations sur le grenier carolingien reconstitué (celui que vous voyez en passant sur la Francilienne entre Roissy et Cergy). Ces expérimentations visent notamment cette année à réparer une sablière, tailler les bardeaux de bois qui couvriront le toit et refaire les murs.

les branches de noisetier qui serviront pour les expériementations de cette annéePetite promenade en forêt ce matin pour ramener sur le site les branches de noisetier patiemment coupées et ébranchées en début de semaine et qui seront utilisées en clayonnage pour remonter des parois en torchis. Cela rappellera quelque chose aux enfants qui ont suivi ou suivront l’atelier « Les mains dans la terre » cet été !

 Ce premier groupe sera rejoint à partir du 31 août par une équipe de fouille qui travaillera cette année sur la zone de la tour-porte.

 Le résultat de cette campagne sera visible pendant les Journées Européennes du Patrimoine, les 19 et 20 septembre prochains.

Une architecture contemporaine

16 juin 2009
© J.-Y. Lacôte

© J.-Y. Lacôte

Le concept architectural du nouveau musée, c’est lui, Bruno Pantz, associé lors du concours en 2001 à Catherine Bapst, et son agence. Celle-ci est à l’origine déjà d’un grand nombre de projets architecturaux publics. Bruno Pantz travaille en parallèle à d’autres projets d’aménagement de musée.

Ses partis pris : le choix d’une architecture contemporaine, qui privilégie la fonctionnalité des locaux ; une façade frontale qui signale clairement l’équipement dans l’espace public, rend lisible les salles d’exposition depuis le nouveau parvis et engage un dialogue avec la tour Saint-Rieul, lieu d’accueil du premier musée de Louvres.

au cœur du concept architectural, le dialogue entre l’ancien et le nouveau musée © J.-Y. Lacôte

au cœur du concept architectural, le dialogue entre l’ancien et le nouveau musée © J.-Y. LacôteVue intérieure