Posts Tagged ‘nouveau musée’

Déménagement en vue (3) : les objets en ordre de marche

10 mars 2010

Pour les objets qui seront présentés dans l’exposition permanente, 2009 a été une année mouvementée et 2010 le sera aussi !

Nouveau rangement, études, test en vitrine, photographie, reproduction, déménagement, soclage, installation en vitrine : ils sont ou seront sur tous les fronts. Pour éviter qu’ils ne soient trop abîmés par ces nombreuses manipulations, on leur a taillé des habits de mousse sur mesure.

Les objets un peu volumineux sont rangés directement sur les étagères. Il faut s’assurer qu’ils ne puissent pas basculer et tomber. On leur taille pour cela des socles qui garantissent leur stabilité mais qui ne les cachent pas, cela évite d’avoir à les déballer à chaque fois.

Les petits objets, eux, sont regroupés dans des boîtes, en fonction du parcours de l’exposition permanente. En gros : une vitrine, une boîte ! Les plus fragiles sont placés dans une mousse taillée à leur forme qui leur évite tout choc ou pression.

Certains objets ont été confiés aux mains plus expertes de restaurateurs. Ce fut le cas pour les collections lapidaires (objets en pierre)  mais aussi par exemple pour la girouette du château d’Orville, un objet très fragile qui a été conditionné directement par le restaurateur, Manuel Leroux, après son intervention.

 

Tous ces objets sont donc prêts pour un trajet vers le nouveau musée et les nouvelles réserves. 

C&AL

Publicités

Maquettes en construction

4 février 2010

 

Stéphane Rogge de l’atelier l’Art du Petit travaille depuis plusieurs mois à la réalisation de quatre maquettes qui trouveront leur place dans l’exposition permanente d’ARCHÉA. A l’aide de mousse, de bois, de plâtre et de résine il s’attache à resituer des exploitations agricoles du Pays de France à diverses époques. Une ferme gauloise et une exploitation carolingienne seront ainsi présentées à côté d’une représentation de la grange de Vaulerent au Moyen Âge et d’une ferme du XVIIIe siècle.

Pour rendre ces reconstitutions réalistes et vivantes, il travaille avec les scientifiques à partir de leurs recherches et découvertes archéologiques. Son souci du détail le pousse à employer des matériaux d’origine (terre, paille, chaume ou bois) appliqués minutieusement, parfois même à la pince à épiler. De nombreux personnages et animaux seront ensuite mis en scène pour illustrer des pratiques quotidiennes, agricoles et artisanales à chaque période. Rendez-vous en septembre pour les découvrir dans le parcours de l’exposition. 

Crédit photo J-Y Lacôte

Déménagement en vue (2) : les collections lapidaires

3 février 2010

Une nouvelle  étape (voir ici la 1ère) vient d’être franchie dans l’organisation du déménagement d’ARCHÉA vers ses nouveaux locaux : la préparation des collections lapidaires. Quelles collections ? Tous les objets volumineux en pierre : blocs issus du château d’Orville ou du château de Roissy, châpiteaux d’une cave médiévale de Louvres, fragments de statue retrouvés dans les fouilles de Saint-Rieul, dalles funéraires venant de la rue de Paris toujours à Louvres, etc.

C’est Hélène Sant Germa et Fulbert Dubois, restaurateurs spécialisés notamment dans le traitement de la pierre, qui ont réalisé cette mission. Ils ont rapatrié depuis les ateliers municipaux de Louvres jusqu’à la réserve externe d’ARCHÉA tous les petits blocs qui s’y trouvaient, ils les ont nettoyés, rangés dans des caisses, calés avec de la mousse puis sanglés sur des palettes. Ils ont aussi nettoyé et sanglé les gros blocs sur des palettes, avant de les ranger dans les porte-palettes (rayonnages gris et orange sur la photographie).

En tout, c’est 200 caisses de petit lapidaire et une centaine de palettes de gros lapidaire qui attendent maintenant le déménageur!

Un traitement spécial a été réservé aux quelques statues des collections, comme l’orante exposée auparavant à la tour Saint-Rieul, qui a été bardée de bois et de mousse.

crédit photographies : F. Dubois et H. Sant Germa

C & AL

ARCHÉA’scope n°7 – janvier-mars 2010

6 janvier 2010

Le dernier numéro de la lettre d’information trimestrielle d’ARCHÉA vient de paraître. Au sommaire : avancée du chantier du nouveau musée, détails sur le contenu de la future exposition permanente, retour sur la Fête de la science, premiers résultats des fouilles de Vémars, et, pour finir, l’agenda des prochains événements…

Vous pouvez la télécharger ici , mais aussi vous abonner en envoyant un mail à archea-info[a]roissy-online.com pour recevoir gratuitement l’ARCHÉA’scope par mail tous les 3 mois.

Déménagement en vue (1) : Le musée à Saint-Rieul, c’est fini

21 décembre 2009

En septembre dernier, pour les Journées Européennes du Patrimoine, la tour Saint-Rieul a été ouverte une dernière fois au public. Une nouvelle étape vient d’être franchie : les collections qui y étaient exposées ont été rapatriées dans les réserves actuelles du musée, pour être préparées en vue du déménagement dans les nouveaux locaux.

La tour Saint-Rieul a été le coeur du musée pendant 20 ans. C’est une page qui se tourne….

Mais c’est aussi le début d’un nouveau chapitre puisque la tour reste associée au projet Archéa. Donc…. A suivre!

L’équipe du musée profite de cet article pour vous souhaiter à tous des bonnes fêtes de fin d’année et une bonne année 2010. Rendez-vous l’an prochain !

C&AL

La fin du chantier, c’est pour bientôt ?

24 novembre 2009

zone administrationL’entreprise de gros œuvre Léon Grosse et les nombreuses autres entreprises présentes sur le chantier s’attèlent à terminer le bâtiment pour une réception dans les prochains mois. Les revêtements de sols sont désormais posés, la banque d’accueil en béton coulée, place aux finitions ! Un bardage de bois revêt à présent les abords du mur qui accueillera, devant le nouveau musée, l’œuvre contemporaine retenue pour le 1% artistique.

Dernière ligne droite pour le choix du mobilier intérieur, l’organisation de toutes les missions qui permettront l’installation des collections et de l’équipe et surtout le chantier de la muséographie de l’exposition permanente. A suivre…escalier zone d'accueiltoiture salle d'exposition permanente

(Photographies : JY Lacôte)

Des journées du patrimoine sous le signe du nouveau musée

22 septembre 2009

C’est sous le soleil que se sont déroulées les Journées du patrimoine 2009, malgré les annonces de pluie.

2009.09.18 JEP enfants du patrimoineElles ont commencé le vendredi par l’accueil de classes à la base archéologique de Fosses et la présentation de la fouille en cours d’un four de potier. Le tout se déroulait dans le cadre de la manifestation régionale « Les enfants du patrimoine« . 3 classes des écoles de Fosses ont bénéficié d’une visite et d’une animation sur le thème de la poterie. L’association JPGF, chargée des fouilles archéologiques sur place et à l’origine des nombreuses découvertes de la vallée de l’Ysieux a pu présenter son travail aux élèves.JEP 2009 002 petit

Pour la dernière fois (et pour la première fois pour certains), le public a pu visiter le petit musée de la Tour Saint-Rieul avant sa fermeture. C’était aussi l’occasion de faire le lien avec le nouveau musée puisque le public était invité à visiter le chantier du nouveau musée.

2009.09.19 JEP Orville 03 petitSur le site archéologique d’Orville, les visiteurs ont pu vérifier l’avancée des travaux sur le grenier, mais aussi observer le travail de la forge effectué par les archéologues du chantier.

Enfin, de nouveau à Fosses, le musée proposait le jeu désormais incontournable : le muséal’pursuit !

Une architecture contemporaine

16 juin 2009
© J.-Y. Lacôte

© J.-Y. Lacôte

Le concept architectural du nouveau musée, c’est lui, Bruno Pantz, associé lors du concours en 2001 à Catherine Bapst, et son agence. Celle-ci est à l’origine déjà d’un grand nombre de projets architecturaux publics. Bruno Pantz travaille en parallèle à d’autres projets d’aménagement de musée.

Ses partis pris : le choix d’une architecture contemporaine, qui privilégie la fonctionnalité des locaux ; une façade frontale qui signale clairement l’équipement dans l’espace public, rend lisible les salles d’exposition depuis le nouveau parvis et engage un dialogue avec la tour Saint-Rieul, lieu d’accueil du premier musée de Louvres.

au cœur du concept architectural, le dialogue entre l’ancien et le nouveau musée © J.-Y. Lacôte

au cœur du concept architectural, le dialogue entre l’ancien et le nouveau musée © J.-Y. LacôteVue intérieure

Çà coûtera combien ?

22 mai 2009
Sesterces du trésor d'Arnouville-lès-Gonesse

Sesterces du trésor d'Arnouville-lès-Gonesse

Vous avez été nombreux à affirmer durant l’étude de publics menée en 2006 dans l’est du Val d’Oise qu’une entrée plein tarif au nouveau musée pourrait coûter… 5 €.

Au final, franchir le seuil du musée vous coûtera seulement 3,5 petits sesterces…euh euros (3 € si vous résidez sur les communes de Roissy Porte de France). Les tarifs du prochain musée viennent en effet d’être adoptés par le Conseil de la Communauté de communes Roissy Porte de France.

Une fois votre ticket d’entrée en poche, vous pourrez durant toute la journée arpenter l’ensemble du musée (présentation permanente, exposition temporaire), profiter de l’ensemble des visites, contées ou non, et partir à la découverte des sites archéologiques et patrimoine bâti du Pays de France.

Vous avez moins de 26 ans ? Plus de 65 ans ? L’entrée sera gratuite pour vous, à moins que vous ne vous plongiez dans le programme des ateliers.

Pour venir et revenir à loisir, optez pour le Pass’ARCHEA (10 €, 8 € si vous résidez sur les communes de Roissy Porte de France).

Et puis… venez à l’œil le premier dimanche de chaque mois et lors des événements nationaux (Nuit des musées, Journées du patrimoine, Fête de la science).