Posts Tagged ‘cékoidonc?’

La réponse au Cékoidonc? de février

22 février 2010

C’est avec un tout petit peu de retard que nous vous donnons la réponse  à  l’énigme du mois qui semble avoir laissé circonspects beaucoup d’entre vous. D’autres ont trouvé très vite, mais c’était dans la catégorie « professionnels de la profession ».

oui, oui, c'est bien de la terre et du bois

Ce qui a peut-être troublé, c’est qu’il s’agissait d’un fragment et non d’un objet à part entière. C’est en effet un morceau de torchis dans lequel se trouve encore son clayonnage en bois : mais si, vous savez, cette terre mélangée de paille que l’on applique sur un mur fait de tressages de bois. Pour être conservé d’aussi belle manière, il a en réalité été brulé, sans doute au cours d’un incendie, chose fréquente avec ce type de construction en bois. Il a été retrouvé avec d’autres détritus carbonisés au fond d’un silo creusé dans le sol, sur un site d’exploitation agricole d’époque carolingienne située à Baillet-en-France. Les archéologues de l’association JPGF, qui ont effectué les fouilles, sont même parvenus à déterminer l’essence du bois : il s’agit de branches de chênes et de noisetiers, fréquemment utilisés pour le clayonnage.

Tous les étés, de tels murs sont fabriqués ou restaurés sur le site archéologique d’Orville.

Un jeune archéo en pleine pose de torchis (cliché JYLacôte)

Si jamais vous voulez tester chez vous, vous trouverez un mode d’emploi ici.

A bientôt pour un nouveau Cékoidonc? !!

Publicités

Le Cékoidonc? du mois de février

12 février 2010

L’ampoule de pélerinage vous a laissés un peu dubitatifs, on espère que ce nouveau Cékoidonc? va plus vous inspirer! Vous avez donc une semaine pour nous dire ce qu’est cet objet issu de nos collections.

Un petit rappel : l’échelle placée devant l’objet fait 10 cm de long, chaque gradation blanche ou noire 1 cm.

Matériau(x), utilisation, à vos propositions!

La réponse au Cékoidonc

22 janvier 2010

La bonne réponse a été donnée… ou presque. Il ne manquait qu’une seule chose : son nom. Il s’agit d’une ampoule de pèlerinage. Elle a probalement servi à contenir une substance miraculeuse, qu’un pélerin aurait recueilli sur un lieu de pèlerinage. Il s’agissait en général d’eau (pas forcément bénite) touché par un saint homme (ou femme) mais aussi pourquoi pas de terre issue du lieu sacré.

Cette ampoule n’a pas été retrouvée sur un lieu de pèlerinage mais à Roissy-en-France, sur le site de la ferme des Tournelles, aujourd’hui disparue. Elle date probablement des XIVe-XVe siècles et a été fabriquée en étain ou en plomb (ou les deux). Le dessin, avec les 3 fleurs de lys, ne renseigne pas précisément sur sa provenance mais on peut penser qu’il s’agissait d’un lieu de culte parisien ou de Saint-Denis.

C’est un objet très courant à la fin du Moyen Âge et pendant l’époque moderne, vous en trouverez de belles collections ici ou encore ici. Il faut savoir qu’on en utilise encore ! Pour preuves ces superbes ampoules contemporaines, provenant d’un célèbre pèlerinage qui mobilise toujours les foules :

   A bientôt pour un nouveau Cékoidonc? !!!

Cékoidonc : c’est reparti pour 2010 !

15 janvier 2010

Une nouvelle année… un nouveau « Cékoidonc » !

Nous vous rappelons le principe : deviner quelle est la fonction de cet objet découvert récemment lors de fouilles archéologiques près de chez nous… Les plus forts pourront également essayer de nous dire de quand il date, voire d’où il vient !

recto...

Observez bien et faites vos propositions en bas de l’article ! 

...verso

crédits photo : J.-Y. Lacôte
 

La Réponse au Cékoidonc de décembre !

16 décembre 2009

Certains d’entre vous l’ont très vite deviné : c’est effectivement bien un sifflet à eau en forme d’oiseau. Il pouvait servir d’appeau pour des chasseurs, mais aussi de jouet d’enfant (on ne sait pas trop). Il est polychrome – plusieurs couleurs – et couvert de glaçure (qui lui donne un aspect brillant).

Détail du sifflet

Par contre, personne n’a pu trouver son origine précise : ce n’était pourtant pas très compliqué pour ceux qui nous connaissent bien puisqu’il vient de Fosses, le plus grand lieu de production de céramique qui ait jamais existé dans notre région. Plus précisément, il a été retrouvé dans le 10e secteur de production, c’est-à-dire la zone actuelle située entre l’école Dumas, la salle Delambre et l’église Saint-Etienne pour ceux qui connaissent. Il date de la première moitié du XVIe siècle et on en a retrouvé une quinzaine d’exemplaires. Cet objet, découvert par Rémy Guadagnin et son équipe de la JPGF appartient au MuCEM et est en dépôt chez ARCHÉA. Pour en savoir plus sur les potiers de Fosses vous pouvez aller ici. Vous pouviez trouver assez facilement l’info sur internet en allant chercher sur un très beau site consacré aux sifflets en céramique. Certains y étaient presque !!!

Cet objet sera présenté dans le « parcours enfant » au sein de la future exposition permanente du nouveau musée. Vous pourrez même entendre le son produit en appuyant sur un bouton !! Vous pourrez aussi acheter une reproduction à la boutique pour le tester vous même puisque des fac-similés sont produits par la potière Véronique Durey.

A l’année prochaine pour un prochain Cékoidonc?

Le Cékoidonc? du mois de décembre

9 décembre 2009

On espère vous surprendre autant avec ce nouvel objet mystère qu’avec celui du mois de novembre (le retour du Cékoidonc ?).

Nous avons besoin évidemment de sa fonction précise ainsi que de son mode de fonctionnement ! Les plus forts pourront même parvenir à nous trouver son lieu et sa date de fabrication !!

A vos suggestions

Le Cékoidonc? du mois de novembre : la réponse!

17 novembre 2009

Ce curieux petit galet a suscité beaucoup d’interrogations et de propositions!

Tout d’abord, c’est un objet non en pierre ou en céramique mais en verre. Ce n’est pas évident au premier abord. Le verre archéologique perd souvent sa transparence et peut devenir totalement opaque. La matière se fragilise, en commençant par la surface qui peut s’iriser et se feuilleter. C’est ce qui est arrivé à cet objet.

La restauration a toutefois permis de stabiliser la surface et de consolider les « pellicules » qui menaçaient de se détacher. Il en a quand même gardé cet aspect craquelé.

Et alors, à quoi servait cet objet mystère? C’est un lissoir, c’est -à-dire un objet servant probablement à lisser des tissus et des vêtements, pour qu’ils soient plus réguliers et doux. C’est en fait l’ancêtre du fer à repasser!

Cet exemplaire a été trouvé sur le site du Bois d’Orville, à Louvres. Il est daté du 11ème siècle. Il sera présenté dans l’exposition permanente du futur musée.

Le retour du Cékoidonc?

4 novembre 2009

Un nouvel objet sorti de nos collections proposé à vos suggestions les plus imaginatives…. Quoique cette fois ce sera peut-être sa simplicité qui vous posera problème!

cékoidonc novcékoidonc nov

Alors, des idées??

 

Laissez vos propositions dans les commentaires en bas de l’article…

Le Cékoidonc? du mois d’octobre : la réponse!!

13 octobre 2009

Face au tarissement de vos propositions, il nous semble que le moment est venu de vous apporter la réponse!

Certains d’entre vous ont vu juste : scalp ou « toupet », nous sommes bien en présence d’un morceau de crâne sur lequel étaient conservés des cheveux (roux?)! Cependant, il ne s’agit nullement de ceux du conservateur (de la conservatrice, en l’occurrence)!

Ces cheveux appartenaient très probablement à une femme, d’une soixantaine d’années. L’épingle servait à maintenir le linceul qui l’entourait lorsqu’elle a été inhumée. Cet objet a été retrouvé lors des fouilles de l’ancien cimetière de Louvres (la nécropole Saint-Rieul), en 1989, dans une fosse qui contenait les restes osseux de trois personnes.

Cette personne aurait vécu entre le XIè et le XIVè siècle, mais la datation est incertaine (prudence!).

Voilà, c’est tout ce que nous pouvons vous apprendre sur elle, le reste ne serait qu’affabulations!

A bientôt pour un nouveau Cékoidonc?

La Doc

Le Cékoidonc? du mois d’octobre

2 octobre 2009

Un nouveau cékoidonc!

Ce mois-ci, nous avons trouvé dans nos boîtes, de drôles de choses auxquelles on ne s’attendait pas du tout…. A vos méninges, regardez-bien ces photos et dites nous ce que c’est en laissant un commentaire ! Le vainqueur devra parvenir à nous indiquer dans quel contexte on a pu trouver… cette chose. La réponse dans les jours prochains.

Indice : trouvé dans le centre de Louvres, en fouilles archéologiques !003 (Medium)

  En gros plan :

 

006 (Medium) 

A vous de jouer!