Archive for the ‘Le musée en chantier’ Category

La muséographie en test

7 avril 2010

La préparation de l’exposition permanente fait son petit bonhomme de chemin : la création graphique des panneaux et textes de l’exposition, réalisée par l’agence E/N/T/Design, a commencé. Les premiers supports ont été imprimés pour tester en direct le positionnement des objets, comme ici avec la vitrine consacrée au filage et aux plantes tinctoriales ou sur celle consacrée  à la céramique de la vallée de l’Ysieux au XVIe siècle . L’objectif est de préparer des repères les plus précis possibles pour la fixation (le soclage) des objets et de vérifier si les textes et illustrations sont placés convenablement.

C’est aussi l’occasion d’une relecture attentive des textes et de leurs dernières modifications. Prochaine étape : le montage des vitrines une fois le déménagement réalisé le mois prochain.

Publicités

Maquettes en construction

4 février 2010

 

Stéphane Rogge de l’atelier l’Art du Petit travaille depuis plusieurs mois à la réalisation de quatre maquettes qui trouveront leur place dans l’exposition permanente d’ARCHÉA. A l’aide de mousse, de bois, de plâtre et de résine il s’attache à resituer des exploitations agricoles du Pays de France à diverses époques. Une ferme gauloise et une exploitation carolingienne seront ainsi présentées à côté d’une représentation de la grange de Vaulerent au Moyen Âge et d’une ferme du XVIIIe siècle.

Pour rendre ces reconstitutions réalistes et vivantes, il travaille avec les scientifiques à partir de leurs recherches et découvertes archéologiques. Son souci du détail le pousse à employer des matériaux d’origine (terre, paille, chaume ou bois) appliqués minutieusement, parfois même à la pince à épiler. De nombreux personnages et animaux seront ensuite mis en scène pour illustrer des pratiques quotidiennes, agricoles et artisanales à chaque période. Rendez-vous en septembre pour les découvrir dans le parcours de l’exposition. 

Crédit photo J-Y Lacôte

La fin du chantier, c’est pour bientôt ?

24 novembre 2009

zone administrationL’entreprise de gros œuvre Léon Grosse et les nombreuses autres entreprises présentes sur le chantier s’attèlent à terminer le bâtiment pour une réception dans les prochains mois. Les revêtements de sols sont désormais posés, la banque d’accueil en béton coulée, place aux finitions ! Un bardage de bois revêt à présent les abords du mur qui accueillera, devant le nouveau musée, l’œuvre contemporaine retenue pour le 1% artistique.

Dernière ligne droite pour le choix du mobilier intérieur, l’organisation de toutes les missions qui permettront l’installation des collections et de l’équipe et surtout le chantier de la muséographie de l’exposition permanente. A suivre…escalier zone d'accueiltoiture salle d'exposition permanente

(Photographies : JY Lacôte)

Des illustrations pour le futur musée

22 octobre 2009

Le musée est actuellement en plein conception de l’exposition permanente du nouveau musée. Une muséographie implique forcément, des objets, des textes, des maquettes, des films, mais aussi des illustrations.

Dans l'atelier de l'artiste (crédit : JY Lacôte)

Dans l'atelier de l'artiste (crédit : JY Lacôte)

Ces dernières ont été confiées à un illustrateur professionnel : Matthieu Appriou, designer graphique installé à Paris. Il avait déjà réalisé un film d’animation pour le musée du château des ducs de Bretagne à Nantes mais n’avait encore jamais collaboré à la réalisation d’une exposition complète au sein d’un musée.

Son travail a donc déjà commencé pour réaliser des reconstitutions visuelles de personnages, d’utilisation d’outils et de paysages anciens du Pays de France.

Vous pourrez entrevoir ici en exclusivité un tout petit aperçu de son travail : le portrait d’une des femmes mérovingiennes, avec ses fibules (broches) dont la sépulture a été retrouvée au cimetière Saint-Rieul à Louvres.

ill-12 BAT

Une architecture contemporaine

16 juin 2009
© J.-Y. Lacôte

© J.-Y. Lacôte

Le concept architectural du nouveau musée, c’est lui, Bruno Pantz, associé lors du concours en 2001 à Catherine Bapst, et son agence. Celle-ci est à l’origine déjà d’un grand nombre de projets architecturaux publics. Bruno Pantz travaille en parallèle à d’autres projets d’aménagement de musée.

Ses partis pris : le choix d’une architecture contemporaine, qui privilégie la fonctionnalité des locaux ; une façade frontale qui signale clairement l’équipement dans l’espace public, rend lisible les salles d’exposition depuis le nouveau parvis et engage un dialogue avec la tour Saint-Rieul, lieu d’accueil du premier musée de Louvres.

au cœur du concept architectural, le dialogue entre l’ancien et le nouveau musée © J.-Y. Lacôte

au cœur du concept architectural, le dialogue entre l’ancien et le nouveau musée © J.-Y. LacôteVue intérieure

Çà coûtera combien ?

22 mai 2009
Sesterces du trésor d'Arnouville-lès-Gonesse

Sesterces du trésor d'Arnouville-lès-Gonesse

Vous avez été nombreux à affirmer durant l’étude de publics menée en 2006 dans l’est du Val d’Oise qu’une entrée plein tarif au nouveau musée pourrait coûter… 5 €.

Au final, franchir le seuil du musée vous coûtera seulement 3,5 petits sesterces…euh euros (3 € si vous résidez sur les communes de Roissy Porte de France). Les tarifs du prochain musée viennent en effet d’être adoptés par le Conseil de la Communauté de communes Roissy Porte de France.

Une fois votre ticket d’entrée en poche, vous pourrez durant toute la journée arpenter l’ensemble du musée (présentation permanente, exposition temporaire), profiter de l’ensemble des visites, contées ou non, et partir à la découverte des sites archéologiques et patrimoine bâti du Pays de France.

Vous avez moins de 26 ans ? Plus de 65 ans ? L’entrée sera gratuite pour vous, à moins que vous ne vous plongiez dans le programme des ateliers.

Pour venir et revenir à loisir, optez pour le Pass’ARCHEA (10 €, 8 € si vous résidez sur les communes de Roissy Porte de France).

Et puis… venez à l’œil le premier dimanche de chaque mois et lors des événements nationaux (Nuit des musées, Journées du patrimoine, Fête de la science).